PR15.04PR Retard travaux de réfection toiture patinoire, sécurité des utilisateurs

Je souhaite intervenir au sujet du préavis PR15.04PR qui concernait la demande de crédit d’investissement de CHF 2’320’960 pour les travaux de réfection de toiture de la patinoire, le changement du système de désinfection de l’eau, la nouvelle gestion des accès du complexe et les travaux portant sur des éléments techniques.

En effet, je constate que le planning prévisionnel des travaux n’a pas été tenu puisque les travaux auraient dû se terminer en décembre 2016. Je suis d’autant plus surprise que dans le préavis, il était fait mention d’une notion de sécurité à réaliser ces travaux. Notamment en ce qui concerne le remplacement complet de la couverture de la toiture de la patinoire puisque le préavis mentionnait une importante fragilité des panneaux de plexiglas qui ne résistent plus au poids d’une personne et sont devenus cassants, et d’autre part, l’actuel système de désinfection de l’eau est dangereux en cas de fuite.

N’y a-t-il pas urgence à communiquer sur le sujet et c’est pourquoi je me permets de vous poser les questions suivantes :

  • –  Pourquoi n’y a-t-il pas eu de communication à ce sujet ?
  • –  À ce jour, est-ce qu’une partie des travaux a été réalisée, si oui quels postes ?
  • –  Quelle est la raison du retard des travaux de toiture ?
  • –  Y-a-t-il un dépassement à prévoir ?
  • –  Est-ce que la sécurité des utilisateurs est garantie à ce jour ou une fermeture des lieux est à envisager ?
  • –  Peut-on connaître le nouveau planning des travaux ?

Mme la Municipale Gloria CAPT :
Je vais tenter de répondre à vos questions Mme la Conseillère BRIAND.
Tout d’abord, vous vous souviendrez que tout à l’heure, je vous ai dit que, lors de l’examen du préavis sur le dépassement du crédit relatif à la rénovation du Théâtre Benno Besson, la Municipalité en avait tiré des enseignements. Des enseignements s’agissant notamment d’études préalables à effectuer et du fait qu’il faut parfois savoir s’entourer de mandataires spécialisés pour réaliser un projet. Eh bien, nous avons retiré un enseignement de cette affaire et nous avons donc décidé de regarder le dossier de la patinoire, de la réfection du toit de la patinoire, sous un autre angle.
Et nous avons remis à plat ce dossier et nous avons demandé à des mandataires spécialisés de l’examiner. Il en ressort que la réfection de la toiture est un pis-aller. C’est un pis-aller que nous pouvons décider de réaliser si nous le souhaitons, mais les mandataires nous conseillent plutôt de réfléchir fortement à une réfection de plus grande envergure. Parce que lorsque nous aurons refait le toit et bien tout le reste sera dans un état assez lamentable. Si vous avez examiné cette construction, vous aurez noté que c’est un peu un aguillage qui s’est fait au fil des décennies, et aujourd’hui c’est un ouvrage hétéroclite et de piètre qualité, de piètre – disons – résistance.

Ainsi nous avons demandé au Service de l’Urbanisme de nous préparer un rapport qui examine ce que les mandataires ont mis en avant et qui envisage la possibilité d’une réfection autre que seulement celle du toit. Ce rapport arrivera dans un proche avenir et la Municipalité devra alors décider si elle maintient la décision que vous avez prise. C’est-à-dire qu’elle va décider si elle va de l’avant avec la décision que vous avez prise en nous accordant le crédit pour refaire le toit ou bien si elle dépose un nouveau préavis qui est d’une autre dimension et qui envisage une réfection de plus grande ampleur de la patinoire. Du reste à cet égard-là et par prudence – autre enseignement tiré de l’affaire du TBB – nous avons porté au plan des investissements une somme de sept millions en vue de l’éventuelle décision que nous devons encore prendre.

Alors, voilà ce que je peux vous en dire. Donc, non les travaux n’ont pas été réalisés et donc il ne peut pas y avoir de dépassement puisque nous n’avons pas commencé à les réaliser. La raison du retard, je viens de vous l’expliquer, et vous avez raison de mentionner l’urgence, qu’il ne faut pas minimiser – nous ne l’avons pas fait – puisque nous avons demandé aux mandataires en même temps d’examiner la question de l’urgence qui est quand même relative. Il n’y a pas de danger à aller à la patinoire en ce moment. Nous surveillons tout cela de façon très serrée et très attentive. Mais il ne faut pas non plus attendre dix ans ou vingt ans. Mais alors dans ce sens-là, il y a urgence. Mais il n’y a pas une urgence immédiate non plus.

Voilà, j’espère avoir pu apporter toutes les réponses à vos questions.

M. le Syndic Jean-Daniel CARRARD :

Il me vient quelque chose à l’esprit. Si Mme la Conseillère Aude BRIAND pouvait répéter les travaux hormis le toit. Pour le toit, Mme la Municipale a donc parfaitement répondu, mais il n’était pas question de désinfection aussi ?

Mme la Conseillère Aude BRIAND:

Oui, le changement du système de désinfection de l’eau, la nouvelle gestion des accès du complexe et les travaux portant sur des éléments techniques.

M. le Syndic Jean-Daniel CARRARD :

Alors justement, il me vient à l’esprit, pour ceux qui ont pu voir A Bon Entendeur récemment, il y a eu une analyse de la qualité de l’eau des piscines. Et la piscine couverte d’Yverdon-les-Bains a eu ce qu’on pourrait appeler le prix de l’excellence puisqu’en fait, la qualité de l’eau a été particulièrement remarquée pour sa bonne teneur.

Ceci est dû au changement, c’est là où je voulais en venir, du système de désinfection. Nous avons donc changé le système de désinfection qui était avant au chlore et ce nouveau système a permis donc d’améliorer fortement la qualité de l’eau et c’est quand même assez rare pour être signalé, qu’une piscine publique ait – disons – une considération d’une émission aussi pointue qu’A Bon Entendeur. Et ça permet de répondre en partie à la question de savoir si des travaux ont été faits, en complément de l’information et de la réponse de Mme la Municipale, qui s’en étouffe (rires).

Mme la Conseillère Aude BRIAND:

Mme la Municipale, je vous remercie de votre réponse et me réjouis d’ores et déjà de voir les conclusions du rapport.

Be the first to comment on "PR15.04PR Retard travaux de réfection toiture patinoire, sécurité des utilisateurs"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*