Encadrement des élèves aux devoirs surveillés

Le groupe UDC a été interpellé dernièrement par plusieurs personnes à propos des devoirs surveillés dans notre Commune.

D’après les différents témoignages recueillis, il semble qu’il y ait de nombreux problèmes au sujet de l’encadrement des élèves et certains parents s’en inquiètent.

D’ailleurs, une nouvelle offre d’emploi est parue au mois de janvier sur le site Internet de la commune pour rechercher de nouveau du personnel et une annonce a été faite à la CCSI.

Dans ladite annonce, il est spécifié les critères et les tâches essentielles qu’il est demandé aux accompagnants :

  • –  Maîtriser parfaitement le français ;
  • –  Être disponible du lundi au jeudi durant les périodes scolaires et s’engager pour l’année encours ;
  • –  Accompagner les élèves des établissements scolaires effectuant leurs devoirs ;
  • –  Soutenir les enfants dans la réalisation de leurs devoirs ;
  • –  Sens des responsabilités et autonomie.Certains citoyens se plaignent notamment du niveau de français des accompagnants, du taux important d’absentéisme, ainsi que du port, par certains, de signes ostentatoire religieux, tel que le voile, ce qui serait une violation du devoir de neutralité confessionnelle de l’école vaudoise.Nos questions sont donc les suivantes :
  • –  Est-il vrai que vous avez eu dernièrement un problème d’absentéisme important parmi les accompagnants ? Et si oui, pouvez-vous nous dire pourquoi ?
  • –  Certaines personnes parleraient très mal le français et ne seraient pas en mesure d’aider les élèves dans cette langue, pouvez-vous nous en dire plus ? Avez-vous engagé des personnes de langue étrangère ne maîtrisant pas la langue locale ? Si oui, pouvez-vous nous donner des explications à ce sujet ?
  • –  Qu’en est-il de la tolérance au sujet du port du voile pour les accompagnants lors des devoirs surveillés ? Les mêmes règles sont-elles applicables que pour les enseignants, par exemple? Est-ce compatible avec le devoir de neutralité confessionnelle de l’école vaudoise ?
  • –  Pouvez-vous nous confirmer que les critères ci-dessus ont bien été respectés durant le processus de recrutement ?Je vous remercie d’avance pour vos réponses.

M. le Municipal Jean-Claude RUCHET :
Tout d’abord et pour information, permettez-moi de vous rappeler le contexte. Nous avons 650 enfants qui sont accueillis aux devoirs accompagnés et nous avons 85 accompagnatrices, accompagnateurs.

Pour répondre maintenant à vos questions. Alors je ne vais peut-être pas répéter vos questions. Je vais les prendre directement comme ça.

Première question : nous n’avons pas eu de problèmes d’absentéisme plus importants que d’habitude ces derniers temps. De plus, lors d’absences l’heure de devoirs reste assurée par un autre accompagnant.

La nouvelle recherche d’accompagnants aux devoirs de ce début d’année, est due à des départs pour des raisons, entre autres, d’études HES, qui n’étaient plus compatibles avec les horaires des devoirs.

Depuis deux ans, nous avons resserré les critères de sélections dans l’engagement des accompagnatrices aux devoirs. Ces critères sont ceux énumérés dans l’annonce que vous avez faits et ont été respectés. À noter également que pour l’ensemble des accompagnants, un nouveau cadre a été posé afin d’améliorer la qualité de l’accompagnement aux devoirs.

De plus, une collaboratrice du JECOS est désormais en charge de faire des visites sur le terrain dans les groupes des devoirs, justement pour s’assurer que tout se passe bien.

À votre troisième question : une demande sur les règles applicables aux enseignants a été faite à la DGEO. Nous attendons une position de cette dernière afin de pouvoir répondre à votre question.

Et puis dernièrement : oui, depuis deux ans, je vous confirme que les critères cités ci-dessus ont bien été respectés.

M. le Conseiller Ruben RAMCHURN :

Je vous remercie pour vos réponses. J’aurais bien voulu en savoir un petit peu plus concernant le délai qu’on peut attendre pour des éclaircissements, notamment comme les critères et quelle a été la pratique en l’absence actuellement de véritables connaissances sur la bonne attitude à avoir ? Donc une tolérance dans le doute a été instaurée ? Ou alors ça s’est fait comme ça sans vraiment…

M. le Municipal Jean-Claude RUCHET :

Nous avons engagé des personnes en fonction de leurs compétences et répondant aux critères des annonces et puis nous attendons de voir maintenant la réponse de la DGEO et en fonction de cela on avisera par la suite.

M. le Conseiller Ruben RAMCHURN :

Très bien, je vous remercie de vos réponses.

Be the first to comment on "Encadrement des élèves aux devoirs surveillés"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*