Plus de sécurité, moins de laxisme

Yverdon-Les-Bains était autrefois une ville sûre. Une politique communale laxiste, des lois permissives, ainsi que l’ouverture des frontières font désormais de notre commune une ville de plus en plus dangereuse. Yverdon-Les-Bains compte désormais parmi communes vaudoises connaissant un taux de securite d abordcriminalité élevé.
Pour éviter que notre commune devienne définitivement le paradis des criminels, des marchands de drogues, la pression policière doit être accentué. Des mesures d’expulsion du territoire communal doivent être mise en place.

Insécurité croissante

Plusieurs fois par jour à Yverdon-Les-Bains, des cambrioleurs pénètrent dans un appartement ou une maison. On compte des centaines de cambriolages sur une population de 30’000 habitants.
Yverdon est devenue une destination incontournable pour les bandes criminelles, les voleurs, les dealers de morts. Ce développement provoque un profond sentiment d’insécurité chez les citoyennes et les citoyens.

Trafic de drogue in-interrompu

Le centre de notre ville, plus particulièrement la place d’Armes et la place de la gare sont devenus les territoires des dealers. Nos citoyens sont victimes d’un harcélement continu de la part des dealers. Nos ainés sont brigandés par les mendiants et par des bandes de jeunes incontrôlables. L’UDC exige une reprise en main du centre de la ville et des quartiers périphériques où se développent des zones de non-droits.

L’UDC

  • s’engage à accroître la sécurité dans notre ville ;
  • soutient les forces de l’ordre et renforcera les effectifs de la police municipale ;
  • fait tout ce qui est en son pouvoir pour éradiquer le trafic de drogue du centre-ville ;
  • protège la dignité humaine en interdisant la mendicité organisée dans notre cité.
  • milite aussi pour l’extension de la vidéo-surveillance